Quel est le prix moyen d’un cheval ?

Avoir conscience de combien coûte un cheval est un élément fondamental lorsque vous envisagez d’avoir un cheval, c’est-à-dire d’en acheter un. Si vous avez réalisé la disponibilité et le temps qu’un tel animal implique, vous devez également avoir anticipé son financement au moment de l’acquisition et sur le long terme.

Les critères

Le prix d’un cheval dépend de : la race ; son âge ; ses origines ; son caractère et son tempérament ; son niveau d’éducation et de dressage ; ses qualités sportives, voire ses performances. Le vendeur prend également en compte : le coût de la saillie pour un bel étalon ; l’entretien, l’alimentation et les soins du poulain ; le débourrage, l’éducation et le travail effectué avant la vente du cheval. La discipline fixe aussi le coût. Les chevaux de loisirs ne sont pas chers par rapport aux chevaux de sport. Pour un cheval pas cher, on peut opter pour un cheval provenant d’une association pour chevaux réformés des courses.  Pour les chevaux de sport, les prix grimpent, surtout si les montures affichent de bons résultats en compétition. Les jeunes chevaux ne sont pas chers. Un bon cheval aux origines non constatées coûtera beaucoup moins cher qu’un cheval plein papier.

Frais annexes au prix du cheval

Après l’achat de votre cheval, il faut penser aux frais annexes, qui vous incombent durant toute la vie de votre cheval. Ce sont : la pension ou l’hébergement, qui peut varier considérablement selon la formule choisie et selon les centres équestres ; la ferrure; les frais vétérinaires ; le dentiste ; les cours d’équitation ; les concours hippiques; l’équipement du cheval et du cavalier ; le kit de base du pansage ; et les assurances.

Prix très variables selon l’usage

Il est difficile de donner un barème de prix sur un cheval car il dépend des capacités de la monture : un débutant dans des épreuves en compétition sera moins cher, contrairement à un cheval de 9 ans, déjà routinier des sauts d’obstacle ; et de ce que voulez faire avec votre cheval : certains cavaliers se contentent de faire de la balade assez tranquille. Tandis que d’autres souhaitent sortir en concours pour atteindre un bon niveau de compétition. Un cheval de loisir coûte 1000 € à 4000 €, un cheval de compétition à partir de 5000 € ; un bon pur – sang  réformé des courses, à partir de 1000 €.