Le pâturage est-il judicieux ou pas pour votre cheval ?

Le temps se réchauffe et les prairies sont plus vertes. Ici et là, vous pouvez voir des chevaux debout dans le paddock, mangeant joyeusement leur herbe. Cette image amène parfois à se demander si le pâturage est judicieux ou non pour votre cheval. Dans cet article, nous avons rassemblé quelques conseils à ce sujet.

Le pâturage est-il judicieux ou pas pour votre cheval ?

De nombreux propriétaires de chevaux ont peur que leur propre cheval ne se blesse et s’abstiennent donc de l’emmener au paddock. Il ne faut pas oublier que des blessures peuvent également être causées par le maintien du cheval dans un box.

Les chevaux particulièrement fougueux peuvent mieux se défouler dans le paddock et évacuer leur surplus d’énergie. S’ils essaient dans la boîte, les ébats animés mènent à des blessures bien plus graves. Si les chevaux sont gardés dans un paddock, ils ne peuvent pas être gardés en troupeau par crainte de se blesser. Dans ce cas, il est possible de garder les chevaux dans des pâturages séparés.

Vérifiez quotidiennement les pâturages

Il ne faut pas sous-estimer les efforts à fournir pour garder les chevaux au pâturage. Les chevaux doivent être contrôlés au moins une fois par jour pour s’assurer qu’ils sont en bonne santé.

Les animaux ont toujours besoin d’eau propre et de nourriture en quantité suffisante. L’idéal est de couper le pâturage en tronçons pour éviter qu’il ne soit trop riche, que les morceaux de pâturage aient le temps de récupérer et que de nouvelles herbes puissent pousser. Il est également particulièrement important de vérifier l’absence de plantes toxiques dans les pâturages.

Quels sont les éléments à prendre en compte pour clôturer les pâturages ?

Une clôture autour du pâturage doit être bien visible, à l’épreuve des blessures et des fuites.

Pour se protéger contre le vol de chevaux, la porte du pâturage doit en tout cas être verrouillable. Afin d’éviter les accidents lorsqu’on va chercher et ramener les chevaux, il doit également être facile à utiliser d’une seule main.

Quelle attitude est la meilleure pour mon cheval ?

Les chevaux d’écurie, qui passent généralement 23 heures dans leur box, souffrent beaucoup plus fréquemment de problèmes digestifs, de troubles musculo-squelettiques et sont allergiques aux moisissures présentes dans la paille ou le foin.

Un autre problème lié au fait de les garder uniquement dans des stalles est l’ennui. Koppen, le tissage et le rongement du bois en sont les conséquences. Il est donc recommandé de combiner au moins le pâturage et l’élevage en box. Les chevaux sont plus équilibrés s’ils peuvent se déplacer suffisamment à l’air libre avec des congénères.

Comment puis-je assurer mon cheval au pâturage ?

Si le cheval est si gravement blessé dans le paddock qu’il meurt ou doit être mis à mort, l’assurance-vie pour animaux verse une indemnité. Si vous voulez surtout protéger votre cheval contre le vol, l’assurance annuelle contre le vol est judicieuse.

Elle couvre la perte du cheval dans l’écurie ou au pâturage. Même si le cheval est blessé ou même tué par la foudre ou un incendie, cette assurance paie. Troisièmement, l’assurance responsabilité civile des chevaux doit être mentionnée dans tous les cas. Elle couvre les dommages causés par le cheval à ses congénères ou à l’homme.